Yam Tcha * (Adeline Grattard et Chi Wah Chan) Paris 1

IMG_3752_FotorCatégorie : Créatif.
Avis : Bien.
Prix :  Assez Elevé.
Statut : Dîner Anonyme.

Après une fermeture d’un an ou à peu près, revoici Yam Tcha, pas tout à fait à la même adresse, pas très loin non plus. Nous sommes passés de la rue Sauval à la rue Saint-Honoré. Un voyage apparemment modeste, un monde pourtant.

Yam Tcha ancienne formule, c’était un espace alambiqué, une cuisine de poche, une atmosphère originale, sombre et charmante, sans prétention. Chez Yam Tcha nouvelle formule, on respire, les tables sont plus nombreuses, espacées, la cuisine, toujours ouverte, est elle-même beaucoup plus grande. Le bois brut en noyer et les tonalités claires ont fait leur apparition, le design et le marbre de Carrare aussi.IMG_3753_Fotor

Et la cuisine dans tout ça ? Elle s’organise toujours autour d’un menu unique, accompagné de propositions d’accords avec des vins et/ou des thés. Pour le reste, l’influence asiatique si prégnante auparavant se fait beaucoup, beaucoup plus discrète. Démonstration avec quelques assiettes :

Salade de la mer composée de foie gras poché, salicorne, moules et girolles.IMG_3760_Fotor

Soupe de poisson et vermicelles de riz.IMG_3764_Fotor

Suprême de pigeon, foie poché sur une sauce aux fruits rouges, myrtilles, choux kale.IMG_3773_Fotor

Brioche vapeur farçie au Stilton.IMG_3774_Fotor

Pêche rôtie, espuma parfumé au cumin, marzipan. À côté, batonnet à la mousse de fruits rouges.IMG_3776_Fotor

Aurions-nous donc gagné en confort, en cuisine et en salle, ce que nous aurions perdu en originalité, y compris dans les assiettes ? Oui, même si le charme et l’inspiration sont indéniables, toutes ces assiettes auraient pu être proposées sur d’autres grandes tables parisiennes branchés du moment. En d’autres termes, Adeline Grattard est rentrée dans le rang, prix à payer pour de tels investissements dans un univers gastronomique parisien de plus en plus concurrentiel.IMG_3755_Fotor

Menu déjeuner « découverte » à 60 € (tout thé + 20€, thés et vins + 30 €, tout vins + 40 €). Menu dîner à 120 € (tout thé + 40 €, thés et vins + 55 €, tout vins + 70 €). Réservation indispensable. Parking payant à proximité.IMG_3761_Fotor

Adeline Grattard, formée chez à l’école Ferrandi, puis chez Yannick Alléno, à l’Astrance ainsi que chez Bo Innovation à Hong-Kong, ouvre Yam Tcha en association avec son mari Chi Wah Chan en 2009, et obtient une étoile l’année suivante. Yam Tcha est une expression d’origine cantonaise difficile à traduire qui désigne la coutume de déguster de petits plats cuits à la vapeur en buvant du thé.IMG_3754_Fotor

En résumé :

Les plus : Le choix pointu de thés, et les accords proposés avec les assiettes. Le service.
Les moins : Ici comme ailleurs, une certaine tendance à l’uniformisation.
Le conseil : Demander une table près des cuisines si vous souhaitez pouvoir observer la brigade en action.IMG_3763_Fotor

Yam Tcha
121, rue Saint-Honoré
75 001 Paris
Ouvert du mardi au samedi, déjeuner et dîner
Téléphone : 01 40 26 08 07
M° Les Halles ou Louvre-Rivoli
www.yamtcha.comIMG_3759_Fotor

L’ancien restaurant de la rue Sauval est devenu un comptoir à baozi, que l’on choisira par exemple au stilton (voir plus haut). Les thés sélectionnés par Chi Wah Chan peuvent aussi y être achetés.IMG_3775_Fotor

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


six + = 15