Une sélection de brunchs parisiens d’hôtels et de restaurants…

belami_Fotor_Fotor_CollageLe dimanche matin est un moment compliqué, délicieusement plongé dans le calme et la torpeur du week-end, sans les tâches ingrates du jour précédent, moment aussi où la fin s’annonce déjà toute proche et le retour au travail inéluctable.

C’est sans doute pour ce moment particulier qu’à été créé le brunch, objet gastronomique non parfaitement identifié, un peu breakfast, un peu lunch, autre chose peut-être aussi parfois.

Les intégristes le préfèreront en buffet. Les plus fortunés ne le prendront que dans un des plus beaux palaces de notre capitale. Les plus branchés ne sortiront pas du quartier du Marais. Les plus suspicieux s’inquièteront enfin souvent à fort juste titre si l’on ne leur propose pas de café ou de thé en ouverture des festivités.

Dans notre capitale, la notion de brunch recoupe beaucoup d’expériences et de propositions bien différentes les unes des autres. Pour y voir un peu plus clair, et après quelques années de fréquentation assidue de la formule dominicale, nous avons décidé de synthétiser les différentes chroniques publiées sur ce site.

Les brunchs de Grands Hôtels parisiens :

Fouquet’s : c’est le brunch du moment, le plus complet, pour un bon rapport qualité-prix (Paris 8 / Buffet / 89 €) avec une large sélection de produits bio, un choix de cocktails « detox » et une ambiance particulièrement calme. Assurément notre coup de coeur du moment.

Prince de Galles (Paris 8 / Buffet / 98 €) : aussi très complet, notre second coup de cœur. Mis en musique par Stéphanie Le Quellec, et réparti en plusieurs espaces, il s’organise en une sélection de buffets variée, originale, le tout dans une ambiance particulièrement cosy. Un sans faute, mais on s’installera de préférence au bar.IMG_27601_Fotor

Il faut aimer l’univers du designer star Philippe Starck à La Cuisine au Royal Monceau (Paris 8/ Buffet / 115 €) car tout, absolument tout, a été pensé et dessiné par lui. Mais si tel est le cas, vous serez comblé car nous avons affaire ici à un brunch typique de palace parisien. Seul hic, une salle grande et très bruyante. Les desserts sont estampillés Pierre Hermé.buffet_set_up_Glass_Studio_Royal_Monceau_Fotor

Le Café de la Paix à l’hôtel Intercontinental (Paris 9 / Buffet / 82 €), c’est un peu l’usine ici aussi avec des tables très proches les unes des autres, un service nerveux et une grande salle particulièrement basse de plafond. Pourtant, passé ces petits détails, quelle profusion : il sera difficile de ne pas trouver de quoi satisfaire même les plus difficiles avec des charcuteries, des salades, des viandes, des pâtes, des fruits de mer, des légumes en wok réalisés « minute », en passant par de très belles pâtisseries et des bonbons Haribot pour les plus petits. Sans doute la clientèle dominicale la plus proche de celle du provisoirement défunt Ritz. Le plus children-friendly.

Ah que voilà un lieu discret et chic ! Il faut dire que le Saint-James (Paris 16 / Buffet / 60 €) est d’abord un club privé, dont le modèle se trouve du côté de la capitale britannique. N’entre pas qui veut ici, sauf le dimanche. Raison de plus pour en profiter, car le cadre est exceptionnel, tout comme les buffets. Un des meilleurs rapports qualité-prix dans notre capitale.

La Bauhinia au Shangri-La (Paris 16 / Buffet / 90 € ), c’est sans doute l’adresse la plus exotique de notre sélection avec des assiettes asiatiques (thaï et malaisiennes) souvent très épicées, complétées d’une petite proposition de sushis qu’on oubliera vite, et de plusieurs buffets de palace parisien, classiques et d’excellent niveau.shangrila_Fotor

Versailles n’est pas Paris, mais le Trianon Palace (Buffet / 80 euros) mérite tout de même une mention, pour vous indiquer que le brunch est à éviter de toute urgence : à peu près tout y est déficient, le service, l’organisation, les buffets, avec une mention spéciale pour les sushis, ou plutôt ce que l’on veut nous faire passer pour des sushis.

Les Orchidées au Park Hyatt Vendôme (Paris 2 / Buffet et service / 94 euros) compte parmi les plus chers de notre capitale, mais sans doute aussi parmi les plus chic avec un buffet raffiné, assez complet, exotique à l’occasion. Peu de tables, ambiance confidentielle et feutrée…les-orchidees-du-palace-park-hyatt-vendome-3-970xh_Fotor

Dernier né dans cette catégorie, le brunch de la Piscine Molitor a pour lui d’être complet, original et d’un excellent rapport qualité-prix (Paris 16 / Buffet / 65 euros).

Autres brunchs d’hôtels parisiens :

Dans la rue Saint-Benoît, en plein coeur du 6e arrondissement de Paris, le Bel-Ami (Paris 6 / Buffet / 42 euros ) met en scène plusieurs buffets exclusivement bio, et ça n’est pas la moindre de ses qualités, pour un très bon rapport qualité-prix. Salle à la décoration contemporaine très réussie, refaite récemment.

Autre brunch bio, à l’Hôtel de Sers (Paris 8 / Buffet / 49 euros) cette fois. Seul problème, des assiettes un peu tristounettes dans un cadre contemporain froid et sans charme.

Avec l’hôtel Saint-James Albany (Paris 1 / Buffet ), face au jardin des Tuileries, on est dans du buffet certes sans grande idée, mais très efficace. Le plus aux beaux jours : une jolie cour intérieure ombragée.

L’Hôtel Particulier (Paris 18 / Service / 38 euros), c’est la campagne chic en plein coeur de Montmartre, tendance bistronomique pour les assiettes. Une des valeurs sûres du quartier.IMG_0677_Fotor

Des buffets simples et directs, sans prise de tête, au Relais du Parc (Hôtel Renaissance / Paris 16 / Buffet et Service / 39 euros). Pour couronner le tout, si ce n’est un parc, du moins un beau jardin, très bucolique, hâvre de paix tout à fait inattendu dans ce quartier, ouvert aux beaux jours. Pour les beaux jours donc.

Les brunchs de restaurants :

Le Derrière (Paris / Buffet et Service / 35 euros), c’est la bonne franquette néo-bobo en buffet, avec des salades, de belles propositions de fruits, et des desserts souvent « comme à la maison », un décor bric-à-brac néo-arty dans l’air du temps, pour un bon rapport qualité-prix. En un mot, l’esprit du quartier du Marais à l’état pur.IMG_1099_Fotor

Semilla (Paris 6 / Service), c’est comment faire un brunch sans vraiment se casser la tête, mais sans pouvoir être accusé de ne pas faire un vrai brunch. Vous suivez ? Alors oui, on vous proposera le café, le thé et/ou le jus de fruit, mais pour le reste, la carte, classique, ménage toutes les susceptibilités dominicale, avec des assiettes bistronomiques efficaces, réalisées par Eric Trochon (MOF 2011).IMG_13231_Fotor

Attention, vrai-faux brunch à l’horizon avec le restaurant Ralph’s, du nom du célèbre couturier américain (Paris 6 / Service) : la carte, c’est celle de tous les jours, avec une prime aux hamburgers. Pourquoi pas mais ne vous avisez pas de demander un café ou un thé en arrivant, car on risque de vous prendre pour un martien.

Alain Millat (Paris 7 / Buffet et service / 35 euros), on aime bien y déjeuner, et on aime bien y bruncher, avec de petits buffets classiques, sans histoire mais bien approvisionnés, surtout de belles assiettes bistrotières, inspirées et efficaces à commander à votre arrivée. Seul problème, le timing : pour le service de midi, il vous faudra partir avant 13h45, idem pour le second service. Pas cool !

Les brunchs thématiques :

Le restaurant Nolita (Paris 8 / Buffet / 39 euros) est niché au dernier étage du Fiat Motorshow, sur le Rond Point des Champs-Elysées. Pas étonnant donc qu’il soit consacré aux spécialités de cuisine italienne. On y trouve les plus grandes spécialités de la cuisine de ce pays. Les spécialistes regretteront sans doute un certain manque de précision et de finesse.IMG_0752_Fotor

Autre brunch italien, tendance rive gauche chic cette fois, à l’Armani Caffè. Servi à table, il s’avère très qualitatif et typique, le tout pour un excellent rapport qualité-prix. Pas étonnant lorsqu’on sait que Massimo Mori (Mori Venice Bar) est aux commandes. Un Must sur ce créneau.IMG_2599_Fotor

Attention brunch catastrophe chez Flora Danica (Paris 8 / Buffet/ 42 euros). Des buffets mal approvisionnés et mal organisés, occasionnant souvent une grande attente pour les clients, peu d’assiettes propres et un service déficient : tout, absolument tout pose problème. Dommage car le cadre d’inspiration scandinave constitue une belle réussite et les spécialités du Nord de l’Europe ont de quoi séduire. Un conseil : ne perdez pas de vue votre assiette car vous aurez grand mal à en retrouver une autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


− six = 1