UMA (Lucas Felzine) Paris 1 / France

IMG_9076_FotorCatégorie : Gastronomique – World – Japonais – Créatif.
Avis : Très Bien.
Prix : Raisonnable.
Statut : Invitation.

J’accepte rarement des invitations. D’abord parce que j’en reçois somme toute peu, ce qui en soit est une bonne raison. Et puis je les accepte rarement car elles concernent le plus souvent des restaurants qui ne m’intéressent pas. Je viens pourtant de faire une exception pour UMA (Paris 1).

Plusieurs raisons à cela. Il y a d’abord le chef, Lucas Felzine, un ancien de l’Arpège et de Pic, et le créneau sur lequel il a choisi de se positionner, la cuisine Nikkei, qu’on peut décrire comme un métissage des gastronomies japonaises et péruviennes. C’est le créneau d’un Nobu (qu’on retrouve depuis quelques temps au Royal Monceau à Paris). Il est très présent à Londres (qui n’a certes pas de réelle tradition gastronomique locale), ainsi que dans d’autres grandes villes du monde. À Paris, pas franchement et c’est dommage. Ensuite, j’avais déjà visité – incognito ! – UMA peu après son ouverture (il y a quelques années déjà) et pour tout dire, j’avais été emballé. J’avais senti là quelque chose comme une ambition, une envie différente de la plupart des établissements qui ouvrent dans notre capitale.

Lucas Felzine a compris qu’on apprend à conduire une cuisine, à en tirer le meilleur parti, comme on apprend à conduire un véhicule de course. Il faut du temps pour cela. Ce temps, notre chef l’a pris et ça se voit, ça se goûte, ça se sent.

Plus précisément, aujourd’hui, les assiettes ça donne quoi ?

Ceviche de lieu jaune sur une réduction d’Ibiscus et soupe carotte-curcuma (les deux entrées du menu déjeuner du jour).IMG_9070_Fotor

Tiraditos de saint-jacques sur marmelade de patates douces et tacos de boeuf mariné au saté, shiso et piment doux.IMG_9066_Fotor

Gyoza de volaille fumée, champignons et fruits de la passion.IMG_9068_Fotor

Tartelette crème de marron, fruits de la passion.IMG_9073_Fotor

À la fin de ce repas me revenait en mémoire un échange avec un autre jeune chef, Gaëtan Gentil, à Lyon. Je lui disais qu’il était pour moi au niveau d’un étoilé. L’étoile, il l’a effectivement décrochée l’année suivante. C’est ce que je pense de Lucas aujourd’hui, et je lui souhaite autant de chance.

Menu déjeuner (du lundi au vendredi) : 19 € / 25 € / 29 €. Menu dîner : 55 € / 67 €. Accord mets-vins : 40 €. Entrées : 5-17 €. Plats : 24-25 €. Desserts : 6-15 €.

En résumé :

On aime bien : L’originalité et l’inventivité des assiettes. Le souci du détail. Le service.
On aime moins : -
Le conseil : Réserver.

UMA
7, Rue du 29 juillet
75 001 Paris – France
Ouvert du lundi au samedi, déjeuner et dîner (bar à cocktails du lundi au samedi, de 19 heures à 1 heure).
Téléphone : + 33 1 40 15 08 15
http://uma-restaurant.fr/
M° Tuileries ou Pyramide

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


− six = 2

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>