Pirouette (Tomy Gousset) Paris 1 – Archive

Tommy Gousset a quitté la direction des cuisines de ce restaurant. Il a ouvert en septembre 2016 Tomy & Co dans le 7e arrondissement de Paris.

Catégorie :  Gastronomique.
Avis : Très Bien.
Prix : Raisonnable.

Pirouette, ouvert en juillet 2012, et niché dans un quartier parisien des Halles en pleine mutation, c’est le restaurant qui fait du buzz ces temps-ci, sur le net et ailleurs.

IMG_3034Ce buzz, on le doit sans doute en premier lieu à la personnalité du chef dont le parcours s’avère particulièrement robuste et chic : Tommy Gousset est en effet passé par les fourneaux de Yannick Alléno au Meurice en tant que second, de Taillevent et de Marc Boulud à New-York. On ne peut guère demander mieux ces temps-ci…

IMG_3036Il y a aussi la carte, sur ardoise, composée très intelligemment de propositions finalement assez peu courantes dans les restaurants positionnés sur ce créneau bistrot-gastro-branché. Du côté des entrées, un effiloché de canard accompagné de navets marinés et d’orange, un foie gras au porto et ses figues en déclinaison, des oursins sur une mousseline d’œufs à l’aneth et au fenouil. À suivre, des plats robustes et tout en rusticité avec une épaule d’agneau et légumes au pot, des Saint-Jacques rôties acccompagnées de gnocchis et de châtaignes, joue, langue et rognons de veau, pigeon, lièvre à la royale enfin avec un purée de panais.

IMG_3039Les assiettes sont efficaces, tantôt rustiques, tendance bistrot chic, tantôt gastronomiques. Sans faute de goût, avec un twist, une pirouette en forme de remise au goût du jour de recettes souvent classiques, voire patrimoniales pour certaines (lièvre à la royale).

Un mot de la carte des vins : le créateur de ce restaurant, avec son frère et le chef de salle, n’est autre que Jean-Marie Fréchet, créateur d’Oenolis et formateur en oenologie : plus de 110 références, connues ou plus confidentielles en provenance de toutes les régions de France, sont proposées aux clients.IMG_3042

Le cadre, néo-loft dans l’air du temps, à la mode Willmotte, a été réalisé par Sonia Rogalski. Attention à la mezzanine, très basse de plafond et sans doute un peu moins cosy que le rez-de-chaussée. Les deux sont bruyants et l’on joue des coudes entre les tables : à la guerre comme on la guerre !

Le service est sympathique, efficace et plutôt rapide.IMG_3038

38 € pour la formule entrée, plat et dessert, 18 € pour la formule déjeuner (entrée et plat du jour). À la carte, entrées 9-16 , plats 18-30 , desserts 8-12  .

Réservation obligatoire, le restaurant affiche le plus souvent complet, au déjeuner et au dîner. Néanmoins, il ne faut pas s’abstenir d’appeler en dernière minute, une table peut se trouver libérée.

En résumé :

Le(s) plus : Une carte originale et pleine de surprises. Un très bon rapport qualité-prix. Un cadre contemporain plutôt réussi.
Le(s) moins : Une salle un peu sombre en soirée et des tables très proches les unes des autres. Une mezzanine basse de plafond.

Conclusion: Une des nouvelles tables à ne pas manquer ces temps-ci à Paris.

Pirouette
5, rue Mondétour
75 001 Paris
Ouvert du lundi au samedi, déjeuner et dîner.
Téléphone : 01 40 26 47 81

2 réflexions au sujet de « Pirouette (Tomy Gousset) Paris 1 – Archive »

  1. merci pour cette appréciation de notre travail,
    nous réfléchissons à la possibilité d’améliorer l’acoustique sans pour autant nuire trop à l’esthétique !
    excellente année,
    l’équipe de Pirouette

Répondre à pirouette Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


− 4 = null