Mini Palais (Eric Frechon /Stéphane d’Aboville ) Paris 8.

IMG_1104Catégorie : Brasserie.
Avis : Décevant.
Prix : Raisonnable (Menu déjeuner) / Hors de Prix (Carte).
Statut : Déjeuner Anonyme.

On est en droit d’attendre beaucoup du Mini-Palais. Beaucoup parce que ce restaurant a pour écrin ce majestueux édifice historique qu’est le Grand Palais, édifié en 1897 pour l’Exposition Universelle, et qu’il dispose, à l’angle de l’avenue Winston Churchill et du cours de la Reine, d’une des plus belles terrasses abritées de notre capitale avec vue imprenable sur le pont Alexandre III.

IMG_0199_FotorBeaucoup dans la mesure où après un démarrage difficile, le concept et la carte de cet établissement a été complètement repensé par Eric Fréchon en 2010. Meilleur ouvrier de France, passé par les cuisines de la Grande Cascade et du Crillon, ce chef triplement étoilé dirige les cuisines du prestigieux restaurant gastronomique Epicure. Il  a aussi pris la direction de Lazare, nouveau restaurant niché au sein de la Gare Saint-Lazare, l’année dernière.

IMG_0208_FotorBeaucoup enfin car les architectes Patrick Gilles et Dorothée Boissier (Hakkasan à Londres, Kinugawa à Paris) ont réussi leur pari de donner une belle tonalité contemporaine à cet espace très marqué par le style des années 1900.IMG_0131_Fotor

Et du côté de la carte alors? Des coeurs de sucrines et leurs copeaux de parmesan, une planche de charcuteries « artisanales », des asperges en velouté ou en salades (en saison), un vitello tonato, des ravioles de foie gras de canard au bouillon, un tartare de thon au soja et sésame pour les entrées. Parmi les plats, citons les gambas sautées au curry, un merlan en croute d’amande, un tartare de boeuf cru taillé au couteau, un filet de boeuf poêlé. Quelques grands classiques plus ou moins revisités et plus ou moins régressifs enfin permettent de boucler la boucle : un baba géant au Rhum, une crème brulée à l’orange et au citron vert, un clafoutis aux poires et amandes, une mousse au chocolat jivara sur compotée de coing…

IMG_0143_FotorOn ne sortira jamais des sentiers bien balisées d’une cuisine qu’on qualifierait bien de brassonomique si le terme existait. Pas d’enthousiasme, des assiettes sages et souvent faciles malgré des intitulés prometteurs. On a connu Eric Fréchon mieux inspiré but the job is done. Le détail qui tue : deux fougasses servies mal décongelées.IMG_0207_Fotor

Les visiteurs VIP des manifestations du Grand Palais (Art Paris, FIAC…) constituent très probablement une cible de choix pour cet établissement. On viendra au Mini Palais pour voir et être vu, parce que c’est pratique aussi, pour la terrasse enfin. Guère plus.

10 à 18 € pour les entrées. 16 à 37 € pour les plats. 7 à 15 € pour les desserts. Menu déjeuner : 29 €.IMG_0200_Fotor

Voiturier. Réservation fortement conseillée en période de grandes manifestations.

En Résumé :

Le(s) plus : Une des plus belles terrasses de Paris. Le service continu sur une sélection de plats. Une mise en avant des produits de saison. Les prix plutôt contenus pour le quartier en formule déjeuner.
Le(s) moins: Le bruit en salle. La fougasse mal décongelée. Une cuisine en singulier manque d’inspiration.

Conclusion : Un bel endroit pour une carte et des assiettes en pilotage automatique. IMG_0142_Fotor

Mini Palais
3, avenue Winston Churchill
75 008 Paris
Tél. : 01 42 56 42 42
Ouvert 7j/7, de 12h à minuit.
www.minipalais.com
Métro : Champs-Elysées Clémenceau.IMG_0141_Fotor

Vous pouvez lire notre chronique sur le restaurant Epicure d’Eric Fréchon à l’Hôtel Le Bristol (trois étoiles), une grande table bourgeoise et traditionnelle.

Voir aussi le site de Gilles et Boissier :

www.gillesetboissier.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


trois + = 11