Matsushisa (Nobuyuki Matsushisa) Los Angeles

Catégorie :  Japonais.
Avis : Très bien.
Prix : Elevé.
Statut : Déjeuner Anonyme.

Écrire une chronique sur le restaurant japonais Matsuhisa à Los Angeles, c’est forcément commencer son texte par quelque chose comme un « il était une fois ». En effet, l’histoire de la chaîne de restaurants japonais haut de gamme Nobu commence en 1987 avec la création de cet établissement par Nobuyuki Matsushisa au retour d’un long périple au Pérou et en Argentine. En 1994, associé entre autres à Robert de Niro le chef japonais ouvre le premier Nobu à TriBeCa, New-York. Aujourd’hui, on en compte plus de 25 dans le monde, principalement dans de grandes capitales, et sur tous les continents.

IMG_1422La longue carte de Matsushisa reprend les fondamentaux de la cuisine japonaise, en version haut de gamme, avec beaucoup de produits nobles, parfois inhabituels pour la cuisine de ce pays : ainsi de cette large sélection de sushis, qui seront entre entre autres à la bonite, aux huîtres, aux Saint-Jacques ou au poulpe. Les tempuras ? À l’asperge, à l’huître, au potiron, aux champignons shitake ou enoki, au brocoli, à la carotte…IMG_1424

Sont proposés plusieurs menus omakase, comprenant la seule mention « chef’s choice » et les prix : 75 $, 90 $, enfin 110 $, ce dernier étant suivi d’un très énigmatique  « and more… »

Le métissage nippo-péruvien, signature des enseignes Nobu, est principalement présent au travers de la section des Matsushisa’s special dishes : signalons entre autres ici un toro tartare au caviar, des tacos au sashimi, un lobster ceviche with limestone lettuce, un tomato ceviche with rock shrimp, un octopus carpaccio, des scallops avec mayonnaise in an orange, ou enfin un tuna tataki with garlic and tosaku.IMG_1426

D’une manière générale, les assiettes sont préparées avec un grand soucis du détail, la cuisine est précise et raffinée, les produits sont toujours de premier choix.

Contrairement aux Nobu qui nous ont habitué à des ambiances au design contemporain très pointu, Matsushisa se présente comme un restaurant japonais traditionnel au décor triste, sombre et fatigué. Vous pourrez néanmoins vous amuser à regarder les « trophés » présentés sur les murs, ici cette affiche dédicacée du peintre anglais David Hockney, qui a vécu plusieurs années à Los Angeles, visiblement un habitué, là une raquette de tennis sous verre ayant appartenu à André Agassi ou plus loin une photographie officielle de l’ancien président US Clinton. En allant aux toilettes, de nombreuses affiches de films connus, dédicacées par de grandes stars hollywoodiennes et quelques producteurs américains qu’on imagine puissants. Évidemment Robert de Niro, futur associé du chef japonais, y est omniprésent.IMG_1421

Attention à l’addition qui peut monter très vite : notre déjeuner n’avait absolument rien d’extraordinaire, ne comprenait pas de produits nobles et nous a coûté 180 $ : j’ai cru qu’il y avait une erreur, mais non !

La réservation n’est pas nécessaire au déjeuner.

En Résumé :

Le(s) plus : Un cadre discret et une cuisine japonaise soignée et de qualité.
Le(s) moins : Peu de surprises. Très cher.

Conclusion : Une institution à Los Angeles, qui propose une cuisine japonaise chère mais de haute tenue.

Matsuhisa
129 North La Cienega Boulevard
Beverly Hills 90 211
Ouvert 7j/7 au dîner (de 17h45 à 22h15), du lundi au vendredi au déjeuner (11h45 à 14h15).
Tél. : (310) 659-9639
Fax :  (310) 659-0492
http://www.nobumatsuhisa.com/

Un nouveau restaurant de la chaîne Nobu a ouvert ses portes un peu plus loin sur La Cienega, mais seulement au dîner. Décor ultra-contemporain très réussi.IMG_1404

Plus exotique si vous êtes à Los Angeles : le Nobu Malibu.

Plus pratique si vous êtes à Paris, les deux Nobu de Londres : Park Lane et Mayfair.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


cinq + = 7