La Trattoria (Alain Ducasse) Monte-Carlo

Catégorie:  World.
Avis: Bien.
Prix: Assez Elevé.

La Trattoria au Sporting de Monte-Carlo, c’est l’adresse chic pour manger une cuisine italienne d’inspiration toscanne dans un environnement contemporain plutôt réussi. L’intérêt du lieu ? La terrasse à ciel ouvert lorsque le temps le permet et la vue panoramique sur la mer Méditerranée.

IMG_1149Ici Alain Ducasse succéde à Alain Ducasse, puisque cette adresse a été ouverte en 2010 en lieu et place du Bar & Bœuf, une étoile au guide Michelin à l’époque.

IMG_1157

Les anti-pasti se commandent en remplissant une petite feuille à l’aide d’un crayon : le serveur reprend les copies et nous voilà embarqués ! Au choix, rien que des bonnes choses : des légumes confits et grillés, des aubergines à la parmigiana ou en caviar, des anchois marinés, une salade de calamar et pois chiche ou de poulpe et pomme de terre, un vitello tonnato entre autres. Les portions sont servies en petits ramequins par 3 (21 €), 5 (26 €) ou 7 (31 €). Tout est simple, frais, « comme en Italie », avec une mention spéciale pour le vitello tonnato. Sans doute la partie du repas la plus réussie.

IMG_1158À suivre, une belle sélection de charcuteries (Salumeria, 19-33 €) et quelques classiques pizzette (avec une foccacia, en passager semi-clandestin dans cette section, 12-15 €). Les primi piatti (19-40 €), c’est le moment des pâtes, fraîches ou sèches, et des risotti (aux girolles ou à la milanaise).

Sans surprise, les pesce et les carne arrivent. Au choix saint-pierre cuit au plat, loup rôti entier, daurade royale ou brodetto pour la partie poissons. Scaloppine à la milanaise, suprême de volaille et son gratin de macaroni, côtes d’agneau grillées, filet ou côte de bœuf.IMG_1161

Parmi les dolci, notons un tiramisù allégé, au mascarpone en émulsion, une cassata sicilienne et une pizza au chocolat.

La carte reprend donc les fondamentaux de la gastronomie italienne, et, comme souvent dans les établissements labellisés Ducasse, la qualité est là. En même temps, rien de vraiment bouleversant à l’horizon à part quelques petites fantaisies (la commande des anti pasti, tel plat de pâte servi à la casserole – voir vidéo à la fin de ce post) finalement toujours divertissantes pour les convives: peut-être trouvons-nous ici la limite de l’exercice que s’est imposé notre chef avec La Trattoria.

Le service est d’un excellent niveau, il y a somme toute peu d’attente et le personnel s’avère extrêmement diligent.

IMG_1164Le Sporting Club offre un bel écrin, face à la baie de Monte-Carlo, protégé et privilégié, à notre établissement. Au même niveau se trouve Fuji, sans doute un des meilleurs restaurants japonais de la région. Un étage plus bas le Jimmy’s : si, si, cette boîte de nuit autrefois mythique existe encore, sans doute pour le plus grand plaisir des touristes fortunés étrangers.IMG_1165

Attention à l’addition, car si chaque plat peut sembler finalement abordable, il vous faudra compter en moyenne 60 à 80 € par personne. C’est plus cher qu’en Italie pour un cuisine somme traditionnelle et familiale ! Le conseil c’est évidemment de choisir un seul plat après les anti pasti.

En Résumé:

Le(s) plus: Les anti-pasti, que l’on commande avec un crayon sur une feuille. Le cadre très réussi et le lieu extrêmement privilégié du Sporting.
Le(s) moins: Un peu cher.

Conclusion : Un bel endroit, une cuisine sympa pour une sortie entre amis à Monte-Carlo pendant les vacances sur la Côte d’Azur.IMG_1162

La Trattoria
Sporting Monte-Carlo
Avenue Princesse Grace
98 000 Monte-Carlo, Monaco
Ouvert 7j/7 au dîner (19h30-Minuit), de mi-mai à mi-septembre.
Tél. : +377 98 06 71 71
Fax : +377 98 06 57 85
latrattoria@sbm.mc
http://www.alain-ducasse.com/fr/restaurant/la-trattoria-–-sporting-monte-carlo

Rampoldi est l’autre restaurant italien connu de Monte-Carlo. Cet établissement se trouve sous l’hôtel Métropole, à proximité du Casino, et constitue une véritable institution sur le rocher, de même qu’un lieu de rencontre traditionnel des monégasques en affaire. Quelques mauvaises langues ont pu nous indiquer que le patron souhaitait raccrocher et que le restaurant n’est plus que l’ombre de lui-même. Cadre un peu vieillot. Nous en reparlerons ici prochainement.

Juste à côté de La Trattoria, et toujours au Sporting, vous pourrez dîner japonais chez Fuji, mon restaurant japonais préféré du coin. Cadre ultra-raffiné et service en Kimono pour une cuisine irréprochable et toute en finesse le soir, efficacité et menu bon marché au déjeuner dans la galerie du Métropole.

Toujours au sein de l’hôtel Métropole, Yoshi est l’adresse japonaise étoilée pilotée par Joêl Robuchon : cuisine soignée et une mention particulière pour le design de la salle, particulièrement réussi. Nous avons déjà visité cette adresse en soirée, nous y retournerons pour le menu bento du déjeuner qui n’est malheureusement pas proposé l’été.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


− 1 = six