La Table d’Aki (Akihiro Horikoshi) Paris 7

Catégorie :  Gastronomique.
Avis :  Très Bien.
Prix : Assez Elevé.

La Table d’Aki a été créée par Akihiro Horikoshi, qui a travaillé à l’Ambroisie *** pendant plus de vingt ans aux côtés de Bernard Pacaud. Pas de brigade ou même de second ici, le chef japonais est seul maître à bord de sa cuisine, complètement ouverte sur une petite salle de 16-18 couverts.

IMG_1030Au déjeuner, la carte comporte un choix réduit à deux entrées, gaspacho de langoustine, très réussi visuellement et gourmand, ou un croustillant de rouget au caviar d’aubergine (simplement réalisé et exceptionnel, servi légèrement tiède).

Trois plats à suivre, que du poisson : un turbot rôti aux épices, parfumé, fort en goût, un vrai choc, accompagné d’une purée d’artichaut ; un plus classique mais efficace cabillaud poché, sur un écrasé de pomme de terre, accompagné d’une sauce au beurre légèrement citronnée ; enfin une poêlé de saint-pierre, brunoise de céleri rave.IMG_1032

Le dessert ? Une tarte aux pommes, toute simple, parfaitement dans l’esprit de la cuisine proposée par le chef.

Akihiro Horikoshi a raison de mentionner sur sa carte que si ce restaurant est « français », il est lui-même un « cuisinier japonais ». En effet, si nous retrouvons ici sans aucun doute nos traditions culinaires, quelque chose dans l’esthétique des plats, un je-ne-sais-quoi d’acidulé dans le choix et l’arrangement des couleurs, une forme de dépouillement dans la présentation, nous ramènent à cette tradition graphique qui va de l’emaki (絵巻) aux mangas, à une forme de japanéité originelle et inconsciente.IMG_1024

Le cadre, froid et clinique depuis la rue, associe couleurs claires et luminaires au dépouillement tout japonais avec quelques détails plus bistrotiers (chaises et tables en bois).

Compter en moyenne 50 € par convive au déjeuner.

Réservation pas absolument nécessaire au déjeuner, fortement conseillé au dîner.

En Résumé:

Le(s) plus: Un bon rapport qualité-prix, une cuisine d’une grande finesse.
Le(s) moins: Un champagne (Amadeo) sans doute pas tout à fait au niveau de la cuisine et des assiettes.

Conclusion : Une table d’exception.

La Table d’Aki
49, rue Vaneau
75 007 Paris.
Ouvert tous les jours sauf le dimanche et le lundi, déjeuner et dîner
Tél. : 01 45 44 43 48

Voir aussi ma promenade parmi les restaurants parisiens proposant des menus uniques.

Le secteur du Bon Marché commencerait-il à prendre les couleurs du Japon ? Pas encore sans doute, mais les deux adresses ci-dessous, avec La Table d’Aki, lui apportent déjà quelques saveurs du pays du soleil levant.

Koji Aida réalise, dans son établissement distingué par une étoile, une cuisine à la croisée des chemins, exigeante, en forme de work in progress. Le menu est unique, un peu cher (120 €), mais c’est une véritable expérience plus qu’un repas qui est proposée ici.

Dans le même quartier, rue Rousselet, l’ancien Chef pâtissier de Aida, Takanori Murata, vient d’ouvrir une boutique / salon de thé où l’on peut acheter ou déguster sur place ses wagashi (pâtisseries japonaises). Attention, il n’y a que huit places.

De l’autre côté de la Seine, Hugo Desnoyer, boucher fournisseur de Aida, s’est associé  Guillaume Guedj, son beau-fils pour créer le Passage 53, dans le second arrondissement de Paris : le Chef Shinichi Sato a obtenu cette année une seconde étoile. Curieusement, on en ressort de l’établissement nettement moins enthousiasmé que chez Aida. Même formule de menu unique. Néo-branchouille, mais d’excellente tenue.

Bon Kushikatsu, une enseigne connue d’Osaka (un des trois restaurants de cette ville a décroché une étoile au Guide Michelin du Japon) a ouvert un restaurant dans le 11e arrondissement de Paris, tout près de la Place de la République. On y sert une spécialité de cette troisième ville du Japon, des brochettes panées.

Aida
1, rue Pierre Leroux
75 007 Paris
Tél. : 01 43 06 14 18

Walaku par Aida
33, rue Rousselet
75 007 Paris
Tél. : 01 56 24 11 02

Passage 53
53, Passage des Panoramas
75 002 Paris
Tél. : 01 42 33 04 35

Bon Kushikatsu
24, rue Jean-Pierre Timbaud
75 011 Paris
Tél. : 01 43 38 82 27

Une réflexion au sujet de « La Table d’Aki (Akihiro Horikoshi) Paris 7 »

  1. Grosse déception ce soir pour le dîner. Magnifiques produits, magnifiques cuissons, très beaux assaisonnements… En revanche très peu à manger dans le grand menu qui donc ne revient pas si peu cher à 62 euros (alors que nous sommes des petits mangeurs obligés de se faire à manger en rentrant), je me sens frustrée parce que je manque de nourriture, que la salle est vraiment cheap, il y fait froid, la carte des vins est très très limitée, on est très serré avec nos voisins de table (aussi près qu’en brasserie), bref malgré une belle cuisine je suis plus déçue qu’heureuse. Je pense que c’est une bonne table pour le déjeuner mais certainement pas pour le soir a 62 euros le menu… Très très déçue malgré un chef très doue! C’est vraiment dommage…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


six + = 14