La Scène * (Stéphanie Le Quellec / Hôtel Prince de Galles ) Paris 8

IMG_1572Catégorie : Gastronomique.
Avis : Très Bien.
Prix : Elevé.
Statut : Dîner Anonyme.

Le Prince de Galles, chef d’oeuvre Art-Déco initialement inauguré en 1929, et réouvert en mai 2013, après une rénovation complète, abrite le restaurant gastronomique de Stéphanie Le Quellec.

IMG_0964_FotorUn nom qui ne sera sans doute pas inconnu aux téléspectateurs ayant suivi les dernières saisons de l’émission Top Chef sur M6 : la jeune chef a gagné ce concours en 2011. Son parcours ne se résume pourtant pas à ce succès cathodique : elle a fait ses armes au Grand Hôtel Lucien Barrière d’Enghien-les-Bains, a passé trois ans sous la direction de Philippe Legendre au Four Seasons Georges V à Paris, puis au Four Seasons de Tourrettes dans le Var, sous la direction de Phippel Jourdain cette fois, à qui elle a succédé.

La scène proposée par Stéphanie Le Quellec s’ouvre sur une carte en trois actes (entrées, poissons, viandes), un entracte (les fromages) et un dénouement (les desserts), bien balisée et à l’ambition calibrée pour les plus hautes distinctions gastronomiques : huîtres, homard bleu (rôti accompagné d’un bouillon de Jabugo Iberico), rouget, bar de ligne (au beurre vanillé), turbot sauvage (cuit sur l’os), veau de lait, ris de veau, agneau de lait, aucun des produits phares, marqueurs de l’excellence culinaire hexagonale, ne manque à l’appel.IMG_0960_Fotor

La mise en scène est contemporaine, minimale, voire carrément minimaliste sur certaines assiettes. Ainsi de nos deux rougets sagement alignés aux côtés de cinq gnocchis saupoudrés de poutargue et accompagnés d’un soupçon de suc de bouillabaisse.

Une mise en scène qui saura ménager de belles surprises, de ces surprises qui font la différence et donnent toute leur valeur aux assiettes, comme un tofu home-made ou ce sorbet étonnant à la menthe, au coriandre et au persil qui apporte du peps à une “cueillette de légumes verts” forcément un peu sage. Les intermezzi, parmi lesquels un carpaccio de boeuf de Galice et une glace au Earl Grey avec ses agrumes, joliment relevée d’un poivre de Java (une des rares touches world food du repas), sont particulièrement réussis. Les afficionados ne passeront pas à côté du ris de veau, plat signature dont la chef prévient qu’il sera “un fil conducteur de la carte”.IMG_1468

Contemporains et à la présentation soignée, les desserts sont réalisés par Yann Couvreur. Très belle “fraise des bois”, avec rhubarbe, fleur d’oranger et feuilletage caramélisé. Un peu gadget tout de même, ce choix laissé aux convives de la variété des gousses de vanille, présentées en coffret, et qui serviront de base à la crème du millefeuille. Ce dessert, exceptionnel avec sa pâte de kouign-amann, n’avait sans doute pas besoin d’un tel tra-la-la.

La représentation sera menée tambour battant, en une heure quinze, voire moins. C’est très court, cela pose un vrai problème de rythme et c’est sans doute la seule vraie faute de goût de ce repas par ailleurs très réussi. La cuisine devrait laisser le service, de haute tenue, proposer des respirations plus adéquates à chaque séquence.IMG_1573

La scène s’ouvre, et c’est nouveau, sur une cuisine complètement intégrée à la salle de 48 places, qui impose le silence au chef et à ses équipe. Une belle réussite, dans un décor contemporain, chic et de bon goût, mis en scène par Bruno Borrione, nettement plus inspiré ici qu’il ne l’a été chez La Dame de Pic. Quelques tables sont proposées en terrasse aux beaux-jours.

Le grand finale se clôturera sur une note très “palace”: il vous faudra en effet compter une moyenne de 80 à 120 euros par convive à la carte sans les boissons.

Menu déjeuner à 60 €, menu “4 services” à 125 €, menu “Les yeux fermés à 6 services” à 165 €.IMG_0953_Fotor

Réservation indispensable.

Voiturier.

En résumé :

Le(s) plus : Les desserts allégés en sucre.
Le(s) moins : Un minimalisme trop marqué sur plusieurs présentations. Le rythme effréné du repas.

Conclusion : Sans surpris, le Guide Michelin 2014 a attribué une étoile à La Scène.

La Scène
Hôtel Prince de Galles
33, avenue Georges V
75 008 Paris
Ouvert tous du lundi au vendredi, déjeuner et dîner, le samedi au dîner.
Téléphone: 01 53 23 77 77
www.hotelprincedegalles.fr/cuisine

Ce restaurant propose un brunch tous les dimanches. Lire ici.

Voir aussi nos promenades parmi les restaurants d’anciens candidats et de membres du jury des émissions Top Chef (M6) et Masterchef (TF1).

La citation de Stéphanie Le Quellec est extraite d’un article du site lhotellerie-restauration.fr.

3 réflexions au sujet de « La Scène * (Stéphanie Le Quellec / Hôtel Prince de Galles ) Paris 8 »

  1. Très déçu de mon dîner, de beaux plats mais trop de classicisme. effectivement, le rythme du repas est beaucoup trop soutenu…
    Excellent déssert

  2. hello, debut 2014, les prix ont ete revus a la hausse.
    le soir, le menu en 4 services est a 155€.
    si l’assiette est de tres bon niveau, ce qui est autour m’a refroidi et attenue l’experience.
    c’est tout à fait dommage, car à près de 500€ le diner a deux (2*4 services, 2* coupes de Champagne, un fromage pour deux et 1 bouteille de vin Italien), on aimerait etre 100% conquis.
    la prime a l’adresse et a l’hotel de luxe est trop elevee.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


quatre − 3 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>