La Fontaine de Mars (Christiane Boudon) Paris 7.

IMG_0975_FotorCatégorie : Brasserie.
Avis : Très Bien.
Prix : Assez Elevé.

À ceux d’entre vous qui ne connaissent pas la Fontaine de Mars, il suffira de préciser que le Président américain Barack Obama est venu dîner en ce lieu lors de sa dernière visite officielle en France, sur recommandation de l’ambassadeur des Etats-Unis, lui-même un habitué. Une plaque commémorative de l’événement a d’ailleurs été posée à l’étage où il a été reçu.

IMG_1276_FotorLa Fontaine de Mars, ouvert en 1908, est un des plus anciens restaurants de Paris. Pourtant, des boiseries, en passant par les tables de bistrot, les banquettes, les lustres et les miroirs, rien n’est authentique : des travaux importants ont été accomplis en 2007 pour doubler la surface du restaurant. Et tout relève du fantasme. Raison très probable de sa popularité auprès d’une clientèle nord-américaine toujours présente en nombre. La Fontaine de Mars offre aux touristes l’image d’épinal d’un Paris qui n’existe plus réellement mais qui plait.IMG_1292_Fotor

Une chose ne relève pas du fantasme, c’est la cuisine. Clairement orientée Sud-Ouest, elle s’organise entre quelques propositions du jour sur ardoise et une carte assez courte, composée d’incontournables et qui ronronne depuis pas mal d’années déjà. Magret de canard, salade de tête de veau au roseval, salade de poireau, pâté de campagne, cassoulet, boudin basque, suprême de poulet fermier aux morilles, andouillette, gigot d’agneau de lait rôti au jus, on est dans du lourd, du rustique, du costaud, âmes et estomacs sensibles s’abstenir. Pas de twist ou de réinterprétations de quelqu’ordre que ce soit, la vague bistronomique n’est pas passée les cuisines de cet établissement. Et tant mieux après tout, car les assiettes, quoi que sans prise de tête, s’avèrent efficaces et pour tout dire fort sympathiques.IMG_1290_Fotor

Baba au Ruhm, sabayon, île flottante, glaces de chez Berthillon, mille-feuille, les desserts perpétuent cette même tradition d’une certaine gastronomie française.

La vrai réussite de Christiane Boudon, la patronne des lieux, qui veille au grain derrière son comptoir, c’est sans doute ça : un cadre qui assume un côté délicieusement kitsch, une clientèle savamment dosée qui, outre son gros contingent de touristes, sait aussi faire une place à une clientèle plus parisienne de politiques, de personnes en vue ou d’habitués, et enfin une cuisine familiale ultra classique mais de belle tenue.fontaine-de-mars-paris-7-salle

Les entrées de la carte s’affichent à 12-18 €, les plats à 17-35 € et les desserts à 9-16 €. En moyenne, avec les boissons, comptez de 60 à 80 euros par convive.

Pas de voiturier. Très belle carte de vins de Bordeaux. Large choix de vins au verre. Grands crus.IMG_1298_Fotor

Réservation indispensable. Petite terrasse en été.

En Résumé:

Le(s) plus: Une cuisine du Sud-Ouest honnête et de bonne qualité sur ce créneau. Le service. L’accueil fort sympathique et chaleureux.
Le(s) moins: Une cuisine souvent lourde. La salle bruyante. Beaucoup de touristes. Les dressages sans idée. Les tranches de tomate hors saison.
Le conseil : demandez impérativement à être placé au rez-de-chaussée, près des baies vitrées qui donnent sur la rue Saint-Dominique. C’est plus chic!

Conclusion : Une adresse incontournable sur ce créneau et ce quartier.IMG_1291_Fotor

Fontaine de Mars
129, rue Saint Dominique
75 007 Paris
Ouvert 7j/7, déjeuner et diner.
01 47 05 46 44
www.fontainedemars.com

Lire aussi notre parcours gastronomique dans la rue Saint Dominique.

Jacques Boudon a lui aussi son adresse, un tout petit peu plus loin, plus contemporaine, mais tout aussi VIP : Le Café de l’Alma.

Enfin, Christiane Boudon a aussi ouvert un bistrot dans la très commerçante rue Cler : Le Petit Cler.

3 réflexions au sujet de « La Fontaine de Mars (Christiane Boudon) Paris 7. »

  1. Difficile de faire un choix dans cette haute rue de la gastronomie française : entre Constant, Piège et les autres…

    Effectivement ça reste “abordable”, pour une telle qualité et originalité…
    Les pâtisseries sont dailleurs souvent bien plus chères…

    Tu nous mets l’eau à la bouche ! En revanche tu ne donnes pas trop ton ressenti : comment étaient les pâtisseries ? Et les boissons ? Et l’ambiance ?

    http://periplesgourmands.over-blog.com/

    • Bonsoir Coline…Les pâtisseries : traditionnelles et sans surprise, classiques. L’ambiance, vraiment sympathique, parisienne et interlope à la fois, la personnalité de la patronne y est pour beaucoup. A bientôt. Vincent

  2. Quelle accueil et quel plaisir d’être servis avec la bonne humeur incroyable de notre chef de rang.Pour l’anniversaire de ma soeur qui a eu droit à son HAPPY BIRTHDAY. Merci pour tout et surtout continuez ainsi. ..Nous reviendrons très certainement et parlerons de vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


cinq − = 3

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>