Grefsenkollen / Oslo Norège

IMG_2452_FotorCatégorie : New Nordic Kichen.
Avis : Moyen.
Prix : Raisonnable.
Statut : Déjeuner Anonyme.

Grefsenkollen, c’est le restaurant que l’on vous conseillera souvent spontanément si vous visitez Oslo pour la première fois. La raison ? Une vue qu’on vous annonce exceptionnelle sur la capitale de la Norvège et son fjord.

IMG_2448_FotorCe restaurant se trouve à une bonne demi-heure en taxi du centre ville (compter environ 380-400 Nok) et à plus de 400 mètres au dessus du niveau de la mer. La vue est sympathique, mais tout de même très lointaine, donc pas franchement renversante.

On entre dans un chalet rustique, et parfaitement typique de la campagne norvégienne, érigé en 1926 par les propriétaires des brasseries de la marque de bière Ringnes. À cet emplacement, il se trouvait à l’extérieur des limites d’Oslo et ne rentrait pas dans la cadre des lois extrêmement restrictives à l’époque dans cette ville sur la consommation d’alcool.IMG_2451_Fotor

En 2008, Grefsenkollen est racheté et complètement rénové par un armateur norvégien, avec un but : faire de ce lieu un des meilleurs restaurants gastronomiques de la capitale de la Norvège. Le problème, c’est que les chefs se succèdent depuis. Steffen Hansen (ex Gavroche et Markus Wahreing à Londres) a ainsi dirigé un temps ces cuisines. Aucun ne reste et nous serions bien en peine de donner le nom du chef en titre à ce jour.

Il faut sans doute voir là la raison de notre déception face à une cuisine et des assiettes sympathiques, plutôt bien fichues, mais un peu pataudes, et surtout sans âme, sans cette simplicité et cette élégance, qui constituent sans doute les traits les plus caractéristiques de la cuisine nordique contemporaine.

La carte, comme souvent, consiste en une série de propositions de plats, que l’on choisira sans hiérarchie, au gré de ses envies, au déjeuner, et d’un menu dégustation présenté comme plus gastronomique, en trois ou cinq plats, au dîner.

Soit par exemple :

Beef tartar with parsley pure, smoked caviar and yoghurt (boeuf tartare)IMG_2445_Fotor

Black pudding with apples and sauerkraut (black pudding, pommes et choucroute)IMG_2446_Fotor

Apple sorbet, canola oil and meringueIMG_2447_Fotor

Les conseilleurs ne sont pas les goûteurs, et quoique puissent en penser certains, on ne fera pas rentrer Grefsenkollen dans notre circuit gastronomique norvégien.

Réservation pas franchement indispensable. Attention toutefois : le restaurant est souvent privatisé. Se renseigner.

Assiettes au déjeuner de 145à 165 nok. Desserts à 90 nok.IMG_2443_Fotor

En résumé :

Les plus : Le cadre très bucolique. Le voyage aller et retour qui permet de découvrir la banlieue d’Oslo. La grande terrasse.
Les moins : Les assiettes très passe-partout et sans âme.

Le conseil : Y aller un jour où il fait très, très beau temps.

Conclusion : Une adresse pas franchement indispensable.

Grefsenkollen
Grefsenkollveien 100
04 900 Oslo
Téléphone : + 47 22 79 70 60
http://www.grefsenkollen.no/

Les informations données dans cette chronique sur cet établissement ont été extraites du blog Norddic Nibbler, écrit en anglais par un photographe de nationalité britannique qui vit à Oslo. Ce site est indispensable pour qui s’intéresse à la gastronomie scandinave.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


6 + = douze

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>