Epicure *** (Eric Fréchon) Hôtel Bristol Paris 8

IMG_1151Catégorie : Gastronomique.
Avis : Exceptionnel.
Prix : Hors de Prix.
Statut : Déjeuner Anonyme

L’Epicure est sans doute l’un des restaurants les plus prestigieux de notre capitale. Lové au sein d’un palace chicissime, Le Bristol, voisin de l’Elysée, cet établissement a longtemps été une des tables gastronomiques préférées de Nicolas Sarkozy (avec Guy Savoy).

IMG_1146Eric Fréchon, 50 ans, en est le chef. Il est né dans la Somme et a grandi en Normandie. Passé par les cuisines de La Grande Cascade, Taillevent, La Tour d’Argent, Le Crillon, par l’Espagne aussi, il est sacré Meilleur Ouvrier de France en 1993 (avec l’aide de Christian Constant) et reprend les cuisines du restaurant gastronomique du Bristol en 1999. L’établissement est déjà crédité d’une étoile au Guide Michelin. Il obtient la seconde en 2001 et la troisième en 2009.

Dans son livre Les plus belles tables de France, Gilles Pudlowski décrit une cuisine « précise, fine, légère, millimétrée ». On peut ajouter classique : on ne bouscule pas le client au Bristol. Les assiettes sont graphiques, épurées et dressées avec soin, construites autour d’un produit de saison, souvent luxueux, mais pas toujours.IMG_1144

Difficile de donner un conseil face à une carte de sept entrées, quatre/cinq poissons, quatre viandes et six desserts. Il faudrait pouvoir tout goûter, mais cela n’est évidemment pas possible. Alors on évoquera les macaronis « farcis, truffe noire, artichaut et foie gras de canard, gratinés au vieux parmesan », un des incontournables à cette table, un de ses sommets sans doute aussi, les « langoustines royales juste raidies, servies froides, goût de céleri branche et yuzu », enfin la poularde de Bresse cuite à la vessie pour deux ou trois convives : « Lorsque l’on apporte en salle la vessie de cochon gonflée comme un gros ballon et dans laquelle la poularde a cuit à l’étuvée, les clients sont fascinés et la commandent instantanément! » prévient le Chef. À réserver aux inconditionnels de la volaille. Les pains proposés, enfin, sortent tout droit des fours du Bristol.IMG_1130

Le restaurant a déménagé en 2012. Adieu la grande salle d’hiver et son ambiance très vieille France, certes sans lumière du jour mais tapissée de belles boiseries. Elle est désormais réservée aux séminaires d’entreprises et au réunions privées. Nous logerons donc le temps d’un repas dans la salle d’été, moins grande, mais beaucoup plus lumineuse et ouverte sur les jardins du palace, reflet des canons d’une esthétique plus directement bourgeoise et standardisée, sous influence conjointe de Maja Oetker et de Pierre-Yves Rochon.IMG_1129

Epicure, avec quelques autres établissements parisiens parmi lesquels Ledoyen, Ducasse au Plaza, L’Abeille et Lasserre propose quelque chose comme un équivalent culinaire de la haute couture française et compose avec ceux-ci une liste d’établissements parisiens finalement très courte que l’on peut qualifier de must-go, must-eat, must-see.
IMG_1143

Cette gastronomie luxueuse, les mauvaises langues en pointeront le risque d’uniformisation. Une uniformisation par le haut certes, mais une uniformisation tout de même, sans plus rien des transgressions canailles qu’ont pu apporter en leur temps un Constant au Crillon ou une Arabian chez Ledoyen. Signe des temps sans doute…

À la carte : 80 à 100 € pour les entrées, 60 à 110 € pour les poissons, 80 à 100 € pour les viandes, 30 € pour les fromages, 30 à 35 € pour les desserts. Menu dégustation : 135 et 195 €.

Réservation indispensable. Voiturier. Port de la veste obligatoire pour les Messieurs.

En résumé :

Le(s) plus : L’excellence culinaire.
Le(s) moins : Un service parfois junior. Un chariot de mignardise revisité façon Saturday Night Fever vraiment kitsch.

En résumé : Une adresse incontournable à Paris, que tout gastronome se doit d’avoir visité au moins une fois.IMG_1147

Épicure
Hôtel Bristol
112, rue du faubourg Saint-Honoré
75008 Paris
Ouvert sept jours sur sept, déjeuner et dîner
Tél. : +33 1 53 43 43 00
www.lebristolparis.com

Eric Fréchon a créé la carte et les assiettes du restaurant Le Mini Palais, qui se trouve au sein du Grand Palais, et qui dispose à notre avis d’une des plus belles terrasses de Paris. Il a aussi piloté l’ouverture en 2013 de Lazare, sorte de néo-brasserie nichée au sein de la Gare Saint-Lazare.IMG_1149

Eric Fréchon a choisi Eric Desborde pour diriger la brasserie du Bristol, le 114 Faubourg. Une belle adresse, un peu chère mais parfaite pour un repas d’affaire.

6 réflexions au sujet de « Epicure *** (Eric Fréchon) Hôtel Bristol Paris 8 »

  1. Un très joli souvenir gastronomique, à ce jour le meilleur dessert jamais dégusté : incroyablement fin, mêlant fraicheur et légèreté, associant saveurs puissantes et peu sucrées (je suis TRÈS difficile en dessert, je les trouve quasiment tous trop sucrés. Un juste équilibre difficile à trouver quand on arrive en fin de repas après une valse d’assiettes riches et variées.).

  2. Pour résumé je pense que l’Épicure plaira à tous, parfait pour fêter un événement, j’aimerai plus de prises de risque qui nous interpellent, même si la qualité du service et l’ambiance qu’il y règne se chargent de marquer votre mémoire.

  3. Bonjour, je confirme ce qui a été dit plus haut en ce qui concerne l’excellence de la nourriture mais le service est certainement trop « junior » ce qui est regrettable. Je me suis rendue dans ce restaurant pour un déjeuner d’anniversaire, et la jeune serveuse nous a annoncé que le fromage n’était pas inclus dans notre menu, ce qui était pourtant le cas… Ce que nous n’avons appris que trop tard, au moment du café, qui du coup nous a été offert… Il est quand même fort rageant que les serveurs ne soient pas mieux formés sur ce qui est inclus au menu déjeuner… Pour le reste tout était impeccable et la table du dessert d’anniversaire fort réussie!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


+ 6 = treize