Bras *** (Michel et Sébastien Bras) / Laguiole

IMG_2677Catégorie : Gastronomique.
Avis : Très Bien.
Prix : Elevé.
Statut : Dîner Anonyme.

Le restaurant se nomme Le Suquet, mais c’est bien chez Michel et Sébastien Bras que nous nous rendons, sur le plateau de l’Aubrac, plus précisément à Laguiole, en plein coeur de l’Aveyron. Nous sommes à 575 kilomètres de Paris, 300 kilomètres de Montpellier et 287 kilomètre de Lyon. Au centre de France et loin de tout. Le maître-mot : s’organiser, éventuellement poser quelques jours de congé, dans tous les cas convenir de dates précises, faire ses réservations, y compris d’un hôtel, puis les valises. Yeezy Boost 750 France Motivation indispensable car on s’engage dans un véritable excursion.

IMG_2714Et motivé, nous le sommes, car Michel Bras, trois étoiles depuis 1999 au guide Michelin, a introduit quelque chose comme une rupture épistémologique, un style radicalement nouveau, dans une oscillation constante entre local et global. Adidas Yeezy Boost 350 Acheter Et cette rupture, on peut la résumer en deux mots : le beau et le bon.IMG_2717

Le beau viendra de l’Asie en général, et plus précisément du Japon. Derrière ce terme générique, le souci des couleurs, de l’organisation des assiettes, de la précision et de l’harmonie des dressages. Le bon sera puisé dans le terroir le plus proche, le plateau, avec un accent particulier sur le végétal.IMG_2700

Une assiette signature par excellence ? Le gargouillou nouvelle manière, tout à la fois expression gastronomique et visuelle des impressions nées de la fréquentation du plateau. « Mes assiettes racontent une histoire, témoignent d’une démarche intuitive. Je veux qu’elles témoignent des paysages, des roches, des ciels et de la lumière qui font ma vie. » Un gargouillou composé de jeunes légumes, d’herbes et de fleurs sauvages, qui mue au gré des saisons.IMG_2701

De nombreux jeunes chefs, venus compléter leur formation ici ou plus simplement découvrir ce style si particulier, font aujourd’hui les beaux-jours d’une certaine gastronomie branchée, parmi lesquels Kobe Desramault (In de Wulf), Antonin Bonnet (Sergent Recruteur). Adidas Ultra Boost Femme Pas Cher Surtout, Réné Redzepi (Noma) ne manque jamais l’occasion d’exprimer son admiration pour la cuisine d’un Michel Bras dont le style forme le chaînon manquant entre la nouvelle cuisine française des années 70 et la jeune génération du New Nordic Kitchen.IMG_2704

La question se pose donc de la suite, entre attentes des clients, venus pour déguster une cuisine désormais reconnue et une innovation toujours nécessaire, alors que Sébastien Bras a repris les fourneaux au terme d’une transmission qui ne fut pas sans poser problème. Le gargouillou qui ouvre notre repas témoigne de la difficulté de l’exercice.IMG_2703

Aucun des marqueurs de la haute gastronomie ne manque bien-sûr à l’appel. Mais la nouveauté semble difficilement trouver son chemin ici et c’est bien plutôt à la manière d’un pèlerinage vers le lieu d’un culte étrange que nous entreprenons notre long voyage.

Menu Aubrac : 136 €. Menu Légumes : 164 €. Menu Balade : 215 €.IMG_2710

Le complexe hôtelier, dessiné par Eric Raffy, constitue le cas d’école réussi d’une architecture caméléon qui disparait dans le paysage environnant.IMG_2712

En résumé :

On aime bien : La campagne environnante. Les couteaux « Laguiole » que l’on garde tout au long du repas. Le gargouillou de légumes.
On aime moins : La décoration des chambres, curieusement datée.
Le conseil : Prendre ses basquets et sa tenue de randonnée. Plusieurs très beaux parcours prennent le restaurant pour point de départ. Si vous venez en voiture, ne pas trop vous fier à votre GPS pour ce que l’on nomme communément « le dernier kilomètre » car vous risquez alors d’arriver au milieu d’un champ.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


neuf + 8 =