Atelier ** (Joël Robuchon) Paris 8

Catégorie : Gastronomie.
Avis : Très Bien.
Prix : Raisonnable. 

Joël Robuchon représente avec Alain Ducasse une de nos succes-stories culinaires avec un peu plus de 26 étoiles au Guide Michelin.

L’Atelier, ce sont deux adresses à Paris, sur un même concept général, un service au comptoir, une cuisine « du soleil » et une dominante rouge noir pour le design. Dans le 8e arrondissement de Paris, L’Atelier se trouve au Drugstore Publicis. La bonne nouvelle, c’est que les gourmands pourront refaire provision d’épicerie fine en sortant (Kusmi Tea, macarons Pierre Hermé, chocolats Marcolini entre autres). La mauvaise nouvelle, c’est que le restaurant est en sous-sol, donc sans lumière du jour.

Outre la carte, plusieurs menus sont proposés au déjeuner du lundi au dimanche :

– 37 € : entrée ou soupe, plat au choix, dessert.
– 57 € : entrée et soupe, plat au choix, dessert, café ou thé
– 77 € : entrée et soupe, deux plats au choix, dessert, café ou thé

Nous choisissons le menu à 57 € et en entrée, nous optons pour le maquereau en filet poêlé sur une salade de pommes de terres tièdes à l’échalote: plat aux tonalités méditerranéennes, avec tomates, câpres et coriandre. Simple mais sans faute. Aussi : le «zéphyr au fromage, compromis sensuel entre soufflé et crème renversée, mousseline de choux-fleurs» : avec petits morceaux de choux-fleurs crunchy, une fine tuile de parmesan, et des dés de jambon (ibérique ?) pour rehausser la saveur du plat.

On pourra faire l’impasse sur la soupe aux potirons, sans surprise, pour se concentrer sur la soupe au daikon (légume mi-radis mi-navet d’origine japonaise), plus originale.

En plat, la lotte rôtie aux jeunes carottes fondantes, sauce curry vert et coriandre : là encore plat très frais, solaire, gourmand.

C’est sur un bavarois de poire william sur «une onctuosité de chocolat Chuao», plutôt réussi mais un peu lourd et trop sucré, que nous clôturons notre déjeuner.

En conclusion, sur ces menus, on a un prix qui défie toute concurrence (au Pré Catelan ou au Grand Véfour par exemple, on se situe à 80-90 € pour un déjeuner dit «d’affaire », du lundi au vendredi seulement). En même temps, on se positionne sur des plats plutôt classiques, et l’on ne retrouve pas tout à fait la touche si particulière de Joël Robuchon qui a fait le succès de son concept des Ateliers. Si on le peut, on choisira donc plutôt la carte une prochaine fois.

À noter, un service très aimable et très pro en général mais un peu longuet sur la fin.

Notre repas a été accompagné par une coupe de champagne rosé Bruno Paillard, tout à fait quelconque, c’est dommage pour une table de ce niveau. Etait-il si difficile de sélectionner une bouteille de Billecart-Salmon ?

Contrairement à son restaurant homonyme du 7e arrondissement, on peut réserver ici (en début de service), et l’on pourra même organiser des repas d’affaire puisqu’un salon composé de plusieurs tables est aussi à disposition.

Voiturier.

En résumé :

Le(s) plus :  Je ne connais pas de restaurant deux étoiles proposant un tel rapport qualité prix y compris les samedis et dimanches.
Le(s) moins : L’absence de lumière du jour et les couleurs sombres ; les plats du menu sont très classiques aussi.

Conclusion: Une cuisine « bistrot chic » pour les menus du déjeuner à réserver à ceux qui veulent découvrir cette adresse.

L’Atelier de Joël Robuchon Étoile
133 avenue des Champs-Élysées
75008 Paris
Tél. : 01 47 23 75 75
http://www.joel-robuchon.net/

2 réflexions au sujet de « Atelier ** (Joël Robuchon) Paris 8 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


9 − trois =