Rencontre avec Teheiura, ancien candidat de Koh Lanta sur TF1

IMG_5124Nous avons rencontré Teheiura, ancien candidat de l’émission Koh-Lanta. Tangas Calvin Klein Baratos Il nous parle de son foodtruck, de la cuisine polynésienne et bien-sûr de son expérience de naufragé volontaire…

Critique-gastronomique.com – Pourquoi cette idée d’un food-truck ? On imagine qu’après vos multiples participations à Koh-Lanta sur TF1, vous pouviez sans doute ouvrir un restaurant sans passer par cette case itinérante…

Teheiura – Après mon 3e Koh-Lanta je souhaitais ouvrir un restaurant rapidement, j’ai donc effectué plusieurs recherches mais en vain, je n’ai pas trouvé d’emplacement correct par rapport à mon financement… Finalement l’idée du food-truck me semblait plus adaptée : un investissement moins important, une activité plus rapide à mettre en place et surtout la possibilité d’aller à la rencontre des clients, de déplacer le food-truck en fonction de la demande. C’est comme ça que le Manatoa est né et j’en suis ravi. A long terme le restaurant reste toujours d’actualité.

CG – Avant de participer à cette émission, vous étiez cuisinier. Que faisiez vous exactement ?

T – Oui, en effet je suis cuisinier depuis 10 ans environ, j’ai eu mon diplôme à Sète dans l’Hérault et j’ai eu la chance de travailler dans divers restaurants : du traiteur au restaurant étoilé. J’ai donc pu acquérir une certaine polyvalence qui m’ont du coup aidé lorsque je suis devenu en 2011 chef à domicile puis lorsque j’ai créer mon entreprise avec mon food-truck en 2015.IMG_5135

CG – Pouvez-vous nous présenter la cuisine polynésienne ? C’est une tradition culinaire qu’on connait mal en Métropole.

La cuisine polynésienne est une cuisine à base de produits exotiques bien évidemment mais qui s’inspire aussi de la gastronomie asiatique. Le plat phare typique polynésien que l’on retrouve sur mon food-truck, c’est le poisson cru à la tahitien, un filet de thon cuit au jus de citron avec des légumes frais au lait de coco : un pur délice. En général les Métropolitains ont un peu de mal avec l’appellation “poisson cru” mais ils n’hésitent pas à gouter et surtout ils en redemandent. Comprar Bragas Calvin Klein Ca fait plaisir !

CG – Plus précisément, quels plats proposez vous ?

T – Outre, le Manatoa dont je viens de parler, il y a aussi des plats ou tartines métissées. J’aime allier les produits du Fenua (Tahiti) aux produits de la Métropole. On retrouve par exemple le magret de canard exotique sauce passion-miel ; les frites de patates douces et pommes de terre ; la tartine métissée de chèvre frais et carpaccio de mangue et de tomates à l’huile vanille ; le mi-cuit de thon aux herbes de Provence ; ou bien encore la panna cotta à la vanille de Taha’a, caramel passion. Ropa Interior Calvin Klein de Mujer Des plats que l’on retrouve pour la plupart dans mon premier livre de cuisine intitulé “Aventure culinaire” aux éditions au vent des îles.IMG_5141

CG – Les gens vous posent des questions sur Koh-Lanta quand ils viennent vous voir ? Comment ça se passe ?

T – En général, les personnes viennent au Manatoa pour voir l’aventurier en premier, j’aime d’ailleurs cette proximité avec eux que je ne pourrai pas avoir dans un restaurant en cuisine. On échange beaucoup et je leur réponds avec plaisir. Mais par la suite, ils reviennent surtout pour voir le cuisinier et là c’est super !

CG – Le régime alimentaire pendant Koh-Lanta est très difficile, voire extrême. J’ai entendu dire que certains anciens candidats avaient des problèmes digestifs plusieurs mois après le retour à la vie quotidienne. Comment cela s’est-il passé pour vous ? Y a t-il une phase de réadaptation progressive de l’organisme à un régime normal ?

T – Disons que quand on sort d’une aventure comme Koh-Lanta, il faut faire attention et manger progressivement… Forcément quand on revient “à la réalité” on a envie de manger de tout et la grosse erreur c’est de trop manger… Il faut donc y aller progressivement tout simplement. Personnellement je n’ai pas eu de gros problèmes par la suite. Juste un petit temps de réadaptation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


+ neuf = 16