Mon bilan de l’année 2015…

2015-300x213Cette fin d’année 2015 est l’occasion de dresser un bilan de l’activité de critique-gastronomique.com durant les douze mois qui viennent de s’écouler. À raison de trois nouveaux textes par semaine (chaque lundi, mercredi et vendredi), 186 chroniques ont été publiées entre janvier et décembre (à comparer aux 619 chroniques mises en ligne depuis la création de ce site).

Ces chroniques n’ont pas toujours concerné de nouveaux établissements. Mais toutes ont pris pour objet un lieu qui, d’une façon ou d’une autre, raconte une histoire. L’important je crois que c’est ça plus que tout autre chose. Et puis il y a les sujets connexes, dont l’actualité des guides Michelin et le désormais incontournable Top Chef. Ces derniers restent minoritaires.

Les restaurant qui m’ont le plus marqué durant cette période ? J’en retiens quatre.

Les Etangs de Corot * (à Ville d’Avray), dont la difficulté d’accès depuis Paris explique probablement son absence des radars gastronomiques parisiens. Dommage car Rémy Chambard détourne habilement les codes de la gastronomie bourgeoise pour en élargir l’horizon et la palette de saveurs.IMG_5063_Fotor

Isi (à Nice) propose un dispositif original : un jeune chef suédois cuisine devant huit convives, pas un de plus, installés autour d’une community table. Il puise son inspiration dans les produits de la région.

Prairial (à Lyon), c’est la nouvelle adresse de Gaëtan Gentil. Travail sur le végétal, les textures et les couleurs constituent la marque de fabrique de ce jeune chef.

Bouchery (à Bruxelles) constitue l’exemple parfait d’une cuisine de la naturalité inspirée par la New Nordic Kitchen.

Me reviennent en mémoire quelques déceptions, moins liés aux assiettes proprement dites qu’à des prix trop élevés (Unico Amélie) ou à un concept vieillissant (Atelier Saint-Germain). Ropa Interior Calvin Klein Barata Ceci étant précisé, les critiques négatives ont été peu nombreuses.

Quelques chiffres …

Vous avez été très exactement 231 121 visiteurs uniques à fréquenter critique-gastronomique.com en 2015 pour un total de 293 615 sessions et plus de 510 000 pages vues.

Ces chiffres sont-ils élevés ou pas ? Je n’en sais rien d’autre que ce qu’ils représentent pour moi : le plaisir d’être lu. Ce plaisir, hautement personnel, associé au plaisir d’écrire, est important. Sinon pourquoi tenir un blog ?

Voici les cinq pages de restaurants les plus consultées en 2015 :

1 – La Raison Gourmande (définitivement fermé) d’Olivier Streiff à Beaulieu-sur-Mer (06), finaliste de l’émission Top-Chef cette année. Son look gothique et ses références culturelles tout à fait originales lui ont attiré les faveurs du public.

2 – La Petite Maison de Nicole Rubi à Nice (06). Une maison pas si petite que ça dans la mesure où l’on en retrouve des franchises à Paris au Fouquet’s, dans le quartier de Mayfair à Londres et à Dubai. Nicolas Sarkosy est un habitué.

3 – L’Auberge de la Brie *, d’Alain Pavart (77). Une belle adresse, dans un département, la Seine-et-Marne, qui en compte peu. Cette chronique a été réactualisée en cours d’année.

4 – Deli Bo, à Nice (06). Un souvenir pas franchement marquant, à l’exception des pâtisseries, et pour le coup une vraie surprise.

5 – Les Petites Sorcières, de Ghislaine Arabian, à Paris (75). Encore et toujours l’effet Top Chef alors que cette chef autrefois étoilée chez Lasserre a quitté le jury de la célèbre émission télévisée.

Voici enfin le palmarès des cinq chroniques consacrées à d’autres sujets les plus lues cette année :

1- Promenade gastronomique dans la ville de Vintimille. Je n’ai jamais bien compris la popularité toujours renouvelée de cette chronique, actualisée cet été.

2- Rumeurs autour du palmarès du guide Michelin 2015. Je ne sais pas si le guide rouge se vend toujours, mais ce qui est certain, c’est qu’il fait vendre…

3 – Promenade parmi les restaurants des anciens candidats et membres du jury de l’émission Top Chef.

4 – Présentation des 15 candidats de Top Chef 2015.

5 – Une sélection de brunchs à Paris. Sans surprise, cette page est consultée… Tanga Calvin Klein le dimanche !

Enfin, sur les attentats du 13 novembre dernier…

Je pense à Bonnie.

Le 13 novembre 2015, F. et moi avons convenu de dîner avec Bonnie, notre amie suédoise, dans un restaurant à Paris. Bonnie adore la gastronomie française et nous nous sommes promis cet été de nous revoir avant la fin de l’année dans notre capitale.

Je pense organiser notre dîner chez David Toutain mais on m’annonce par téléphone que le restaurant sera exceptionnellement fermé à cette date. Nous nous reportons sur SALT, dans le 11e arrondissement.

Entre temps, notre déménagement – prévu de longue date – à Bruxelles se voit précipité par des impératifs professionnels. C’est donc sans nous que Bonnie se rend chez SALT.

Ce soir là, elle passera plus de trois heures dans le sous-sol du restaurant avec les autres clients de la salle et l’équipe du restaurant.

Quelque chose comme une petite histoire noyée dans la grande histoire…

Je pense aussi au Petit Cambodge.

2 réflexions au sujet de « Mon bilan de l’année 2015… »

    • Très bonnes fêtes à vous, Magali, ainsi qu’à vos proches. Votre présence bienveillante m’accompagne de loin en loin depuis quelques temps déjà, c’est un plaisir pour moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


huit + = 9