Du Rififi en cuisine au nouveau Palace L’Apogée (Courchevel 1850 / Oetker Collection)

IMG_0693_FotorNous avions évoqué nos impressions et notre enthousiasme après un déjeuner chez Yannick Franques à l’été 2013 au restaurant deux étoiles Le Saint-Martin (Hôtel Chateau Saint-Martin, groupe Oetker) à Vence dans les Alpes-Maritimes. Ancien second d’Eric Fréchon au Bristol à Paris et Meilleur Ouvrier de France 2004, sa cuisine nous avait bluffé.

IMG_0689_FotorIl dirigeait cet établissement depuis 2008 et devait initier la première saison de l’Apogée, nouveau palace de Courchevel 1850, propriété de l’homme d’affaire Xavier Niel, par ailleurs fondateur d’Illiad Free, dont la gérance a été confiée au groupe Oetker.

IMG_0690_FotorIl n’en sera rien, puisqu’il a démissionné visiblement en catastrophe juste avant l’ouverture du nouveau palace, et a été remplacé au pied levé par Franck Ferigutti. MOF 2000. Ce dernier a notamment travaillé dans le restaurant de Paul Bocuse et à l’Institut Bocuse. Avant de prendre ce nouveau poste, il était chef des cuisines du Domaine de Terre Blanche, un hôtel cinq étoiles situé en Provence.

IMG_0691_FotorYannick Franques aurait-il décidé de mettre fin à sa collaboration avec le groupe Oetker sur fond de désaccords stratégiques quant aux investissements nécessaires à l’obtention de la fameuse troisième étoile au Chateau Saint-Martin? Difficile à dire…

Dans tous les cas, l’Apogée (52 chambres et suites) a bien ouvert le 11 décembre 2013. Nous n’y avons pas déjeuné mais nous avons pu visiter les espaces communs. On a connu India Mahdavi nettement plus inspirée ailleurs (Café Français, Germain) : le bar de l’hôtel, qu’elle a entièrement décoré, s’avère sans âme et sans charme, triste et standardisé. Nous ne passerons certainement pas des heures ici à siroter des cocktails pendant la prochaine tempête de neige qui traversera Courch’.IMG_0687_Fotor

Le restaurant a été conçu par Joseph Dirand (Monsieur Bleu). Cette valeur montante du monde de la décoration et du design remplit sa mission a minima, sans fauter mais il peine à habiter et à donner du sens à l’espace central du restaurant, marqué par un double escalier particulièrement imposant. Enfin, plus d’un détail pourra rappeler aux plus cinéphiles les décors et l’ambiance si particulière du film Shining, chef d’oeuvre réalisé par Stanley Kubrick. L’angoisse en somme….

Mise à jour 2015 : Yannick Franques dirige désormais les cuisines de Le Relais des Rois, le restaurant gastronomique de l’hôtel La Réserve, à Beaulieu-sur-Mer dans les Alpes-Maritimes.

4 réflexions au sujet de « Du Rififi en cuisine au nouveau Palace L’Apogée (Courchevel 1850 / Oetker Collection) »

  1. Pas un coussin, pas de peau de bête, du India minimaliste (!!!???), que du réchauffé pour le lighting, du archi basic (souvent laid) pour le mobilier, déprime garantie! Et l’horreur 🙂 3100 € pour la nuit avec vue sur le parking!

  2. Quel dommage pour la clientèle du château saint Martin, ce grand chef sera très difficile à remplacer, j’espère que nous les clients serons informés sur sa nouvelle destination, car il n’a surement pas fini de nous faire rêver et de partager son talent en toute humilité. Encore MERCI CHEF et a bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


6 + huit =