Brunch à La Véranda (Hôtel Trianon Palace) Versailles

Catégorie :  Brunch.
Avis : Décevant.
Prix : Assez Elevé.
Statut : Déjeuner Anonyme.

Le Parisien qui souhaite faire un brunch au vert, en dehors de Paris mais pas trop loi tout de même, dispose somme toute de peu d’options. Aller à La Véranda, restaurant du Trianon Palace à Versailles, est l’une d’entre-elles. Mais est-ce bien raisonnable ? Récit d’un parcours du combattant et au final d’une grosse déception.

Un premier problème (mineur) à la réservation : les tables sont attribuées par ordre de réservation nous indique t-on au téléphone, puis par ordre d’arrivée pour les tables restantes. Pour autant, notre interlocuteur ne peut pas s’avancer sur notre ordre ni par conséquent nous garantir une table en terrasse pour la date souhaitée.

Par chance, nous avons décroché une table en terrasse. Zut, elle ne dispose pas d’un parasol (comme le tiers des tables environ). Dommage car il faut un temps superbe. Conclusion : comptez sur la chance ou mieux, munissez-vous de chapeaux s’il fait très beau.IMG_0532

Un problème d’attente récurrent : attente pour être placé, attente pour avoir un premier café, attente pour l’addition aussi dans la mesure où une bonne partie du personnel ne connaît pas les numéros des tables. En réalité, il faut constamment demander et répéter sans quoi on peut effectivement passer son brunch à attendre. Un conseil à ce stade : avoir pris un premier café avant d’arriver au Trianon.

Autre problème de service : une table complètement débarrassée alors que vous avez simplement fait un nouveau passage au buffet. Remercions le personnel de son extrême sollicitude, qui a sans doute estimé que vous avez suffisamment mangé comme ça. Et de nouveau c’est l’attente, pour des couverts cette fois, l’assiette de pâtes que vous venez de rapporter en profitant pour refroidir.IMG_0535

Le plus important dans un brunch, c’est le buffet. Et là, c’est re-problèmes. Un problème de placement d’abord : le buffet principal se trouve dans le couloir central du Trianon. Qui dit couloir dit étroit, même dans un palace de ce niveau. Du coup, c’est parfois compliqué d’accéder aux plats. Par ailleurs, entre les personnes qui passent, celles qui servent et celles qui se servent, l’impression générale est confuse et désordonnée.

IMG_0528

Plusieurs salles attenantes aux terrasses sont pourtant vides, alors qu’elles proposeraient un cadre exceptionnel.  Peut-être est-il plus simple de faire ainsi, mais dans un Palace, et à ce niveau de prix, il faut viser l’excellence et pas la simplicité.

Sur les propositions du buffet : de loin, ça a l’air extrêmement bien fourni, mais de près c’est franchement décevant. Les viennoiseries se résument à des mini-croissants. Les salades sont simplissimes. Les verrines présentent bien, mais sont souvent sans goût, là encore très simples (purée de choux-fleurs sur purée de carotte…) ou composées de façon bizarre (mini-tranches de pastèque dans une salade de thon).IMG_0534

Venons en aux sushis : le plus drôle et le plus scandaleux peut-être aussi. Non, les sushis ne se résument pas à une boule de riz difforme sur laquelle on place du saumon coupé de façon approximative, voire déchiré. Plutôt pas de sushis que ces choses bizarroïdes. Et puis d’ailleurs, depuis quand est-il absolument indispensable de proposer cette spécialité japonaise à un brunch ?IMG_0533

Plusieurs éléments positifs malgré tout : les variétés de tomates crues, le fromage, les fraises et les cerises, enfin, une proposition de boules de glaces plutôt sympathique, malgré un choix restreint. Plus généralement, le buffet de desserts, très réussi. Merci monsieur le chef pâtissier.

Comptez 80 € pour le buffet, 95 € avec une coupe de champagne et 40 € pour les enfants de 4 à 11 €.

Pour le fun, un (dernier) problème de couvercle de théière… Sans autre commentaire que la photo ci-dessous !IMG_0539

En Résumé :

On aime bien : La terrasse et le cadre verdoyant, forcément. Le choix de tomates crues de toutes les couleurs. Les fraises et les cerises.
On aime moins: Les buffets, à peine au niveau d’un club vacances de troisième catégorie, le service qui va avec et bien sûr ces trucs bizarroïdes que l’on veut nous faire prendre pour des sushis.IMG_0525

Conclusion : À éviter de toute urgence, ou alors entre amis mais dans un énième degré assumé, ou enfin strictement pour le cadre. Dans tous les cas, prévoir les chapeaux.

La Véranda
Trianon Palace
1, Boulevard de la Reine
78 000 Versailles
Tél : 01 30 84 55 55
http://www.trianonpalace.fr/gordon-ramsay/la-Veranda.cfm

11 réflexions au sujet de « Brunch à La Véranda (Hôtel Trianon Palace) Versailles »

  1. ah, le service est encore pire qu’avant!
    Je crois que Gordon Ramsay a très vite cédé ses parts et n’est plus de la partie.
    Il faut aussi dire que l’hôtel a vite changé d’actionnaire (passage de Starwood à Hilton/Waldorf Astoria)…
    Le Trianon Palace avait débauché l’ancien chef pâtissier du Ritz (Eddy Ben Ghanem, il me semble), je ne sais pas s’il est toujours là (http://www.raids-patisseries.com/2011/08/eddie-benghanem-chef-patissier-du.html)

    • Bonjour Chrisos

      En tout cas, les pâtisseries, c’était à peu près la seule chose qui tenait la route hier (et encore! On était loin du Ritz malgré tout….)

      Je citais Gordon Ramsay plutôt sur le ton de la plaisanterie car je n’imagine évidemment pas qu’il ait supervisé quoique ce soit! Il est toujours mentionné sur le site de l’Hôtel ceci dit.

      Bonne journée

      Vincent

  2. Dimanche j’ai vu les sushis!!! Le plus drôle: en l’absence d’un maître sushi, le Trianon décide de faire appel à deux préposées au couscous! Leur formation a duré probablement le temps de l’explication de la tâche, qu’elles exécutent littéralement: l’une fait des boules de riz sur une cuillère et l’autre arrache à la main des morceaux de saumon, n’hésitant pas à rapiécer ou à remplacer le cru par du fumé! Scène d’anthologie à filmer d’urgence…

  3. A mon avis, Gordon Ramsay s’occupe surtout du restaurant principal (qui est une pure merveille, dirigée par Simone Zanoni) et le Palace profite de son nom pour mettre en avant ses autres restaurants… Le sushi foireux et la salade d’étudiant, c’est vraiment indigne ! Merci en tout cas, je me tatais, et j’ai fini 🙂

    • Je n’ai pas fait de chronique sur le restaurant principal (dont j’ai oublié le nom) mais j’en ai effectivement beaucoup apprécié le style et le rapport qualité-prix au déjeuner en semaine.
      Le problème de ce brunch, c’est que c’est malgré tout un des rares endroits pas trop loin de Paris avec un vrai air de campagne puisque la terrasse est en bordure du parc.
      Mais il y a malgré tout plein d’autres endroits où bruncher à Paris. Je pense au petit restaurant d’Alain Millat dans le 7e, très honorable. Sinon il y a le brunch du Royal Monceau…
      Merci pour votre message.
      Vincent

    • Bonjour Magali
      Les deux adresses que je peux conseiller ne sont pas directement à Nice mais proche. La première se trouve à Beaulieu, au Royal Riviéra: excellent rapport qualité-prix, et brunch très classique, complet (on tourne à 40-50 euros de mémoire). Le second plus cher et plus chic aussi, c’est le Cap Estel (Eze) de Patrick Raingeard. A Nice, le HI hôtel propose un brunch bio pas cher, à mon avis ça doit être bien. HI beach aussi, mais j’aime moins ce lieu, et pas trop la cuisine en semaine…
      Il y a un brunch le dimanche dans un restaurant tenu par une jeune chef japonaise dont on m’a dit le plus grand bien: je n’arrive pas à retrouver sa carte!! Je referai un message si ça me revient.
      Bonne journée Magali et tenez moi au courant de vos expériences dominicales…

  4. et pourquoi pas un brunch au « blue elephant » à Paris ; tout y est excellent
    (un peu moins peut être pour les desserts) , à volonté, varié ; les soupes sont
    composés selon votre goût et à la demande ; le personnel est souriant,
    présent ; tout est sous forme de buffet et une gentille attention lors de notre
    départ ; je crois qu’il est à 43 EUROS sans les boissons et on est dépaysé…

    • Et pourquoi pas en effet?? Je suis allé diner il y a bien longtemps au Blue Elephant mais je ne connais pas leur brunch…Je vais y aller un de ces jours! Vincent

  5. Merci beaucoup pour cette critique !! Moi qui voulait absolument y bruncher, j’ai donc éviter le pire !
    Pourriez-vous me conseiller de beaux endroits sur Paris où l’on pourrait bruncher de façon à ce que l’on sorte totalement satisfait et surtout dans un cadre magnifique ?
    Merci d’avance pour votre réponse !!
    D.E

    • Bonjour Daniel Il y a en tout cas un autre brunch catastrophe à éviter c’est celui de Flora Danica sur les Champs-Elysées, j’en reparlerai un de ces jours. Pour moi, les deux plus beaux brunch du moment dans la catégorie « chic » (mais si vous regardiez celui du Trianon, j’imagine que c’est cette catégorie qui vous intéresse) sont celui du Saint-James dans le 16e (plus beau cadre, ambiance intime) et celui du Café de la Paix (ma chronique est en cours de rédaction, très beaux buffets, clientèle et cadre Second Empire ultra chic , moins dépaysant ceci dit). Sinon bien-sûr, le Royal Monceau, mais c’est un peu l’usine! Vous pouvez regarder toutes mes chroniques de brunch en cliquant dans la colonne de droite. Bonne fin de journée, n’hésitez pas à laisser d’autres commentaires! Vincent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


6 − cinq =