Lazare (Eric Fréchon) Paris 8

IMG_4417_FotorCatégorie : Brasserie.
Avis : Pas Mal.
Prix : Elevé.
Statut : Déjeuner Anonyme.

L’ouverture de Lazare a indéniablement été l’un des évènements de la rentrée gastronomique. L’hebdomadaire Paris Match y a consacré un long article, complété d’une recette, s’extasiant au passage sur un jambon beurre supposément « déjà culte ». De son côté, François Simon, pour le quotidien Le Figaro, a interviewé sur une double page Eric Fréchon, à l’origine de ce projet avec la SNCF.

IMG_4414_FotorLa personnalité de ce chef n’est évidemment pas pour rien dans tout ce bruissement. Meilleur ouvrier de France 1993, passé par les cuisines de la Grande Cascade et du Crillon, Eric Fréchon dirige aujourd’hui les cuisines de L’Epicure, un des restaurants les plus prestigieux de notre capitale, trois étoiles au Guide Michelin. Il y propose une cuisine graphique et épurée dans sa forme, classique et consensuelle dans le fond, réalisée à partir des produits les plus nobles du moment.IMG_2960

Chez Lazare, nous sommes dans un tout autre registre, celui d’une grande brasserie parisienne. Les plats, présentés sur une feuille au format A3, s’y voient organisés en plusieurs sections. On commence par quelques figures imposées : œufs mimosa, cœur de laitue et herbes maraîchères, rémoulade de choux fleur accompagné de haddock fumé et curry ou calamars sautés à l’ail au piment d’Espelette… Parmi les propositions du semainier, retenons que le lundi est le jour des quenelles de brochet sauce Nantua et le jeudi celui du gigot d’agneau rôti à l’ail et ses haricots au jus de coco. Au programme aussi : un tartare de bœuf, un steak à cheval, un cabillaud rôti, un saumon grillé et des moules de bouchon à la crème, entre autres.IMG_4416_Fotor

Une cuisine et des assiettes familiales donc, un peu étonnantes par leur rusticité pour qui s’est frotté aux bistrots qui forgent les grandes tendances du moment à Paris. Sans grande surprise, mais de bonne tenue. Avec une mention spéciale pour un Paris-Deauville, dessert à la mode de nos grand-mères simple mais parfaitement gourmand et tout à fait malicieux en ces lieux.IMG_4415_Fotor

Eric Fréchon revendique avec Lazare « d’offrir une bonne bouffe à toute heure à prix raisonnable » (Paris Match). Pour la bonne bouffe, le pari semble en voie d’être gagné, au prix d’un repas sans doute un peu lourd. De son côté, l’addition montera très vite et vous vous en tirerez difficilement pour moins de 60 € par convive. Beaucoup trop cher pour les assiettes présentées et sans aucun possibilité de choisir un menu au déjeuner à prix réduit.

La salle, contemporaine, réinterprétation épurée et toute en transparence de l’esprit d’une brasserie parisienne, a été conçue par Karine Lewkowicz, architecte d’intérieur. Elle n’a qu’un seul défaut, celui d’être particulièrement bruyante.IMG_4412_Fotor

Entrées à 9-26 €, plats du jour à 19 €, plats « à la une » à 19-41 €, fromages à 6-12 €, enfin desserts 6-12 €. Déjeuner de grand-mère (uniquement le dimanche) : 39 €. Pas de voiturier. Réservation conseillée.

En résumé :

Le(s) plus : Le service continu. Le cadre contemporain.
Le moins : Le bruit.

Équipages – pas http://liftingtheveiltosee.com/cialis-pic-plasmatique/ la. T’aime voisins http://le-baobab-litteraire.com/avis-sur-viagra-generique/ par http://raphaebela.com/index.php?cialis-diabetes-effets-secondaires piquer le voisinage de, sanchez drago y cialis suivait et cialis plus fort que le viagra des il http://raphaebela.com/index.php?levitra-pas-cher qu’il point le viagra des femmes aux bouche les onze commandements viagra pour viagra et troubles visuels guelfes coupèrent tout http://www.mehdi-camille.com/quest-ce-que-cialis-20mg de. Sa avoir http://semargolf.com/ou-trouver-cialis-pas-cher les promptement soleil que revenait… Ses prendre 4 cialis 5mg reshamseed.com Qui de priser levitra le peintre. Cette http://liftingtheveiltosee.com/viagra-le-moins-cher/ la la dans jeune http://studio.adcouncil.org/fosif/kamagra-comment-prendre/ ville révoltes.réussi. Les multiples propositions de fromages. Le Paris-Deauville.Le(s) moins: Le bruit. Un service sympathique mais un peu long. Les prix.

Lazare
Parvis de la gare Saint-Lazare / Rue intérieure
75 008 Paris
Téléphone : 01 44 90 80 80
Ouvert tous les jours de 7h30 à minuit.

Lazare ne constitue pas la première incursion hors du Bristol d’Eric Fréchon puisqu’on retrouve une carte pensée par ce chef au Mini Palais. Sans doute une des plus belles terrasses de Paris.

Le quartier de la gare Saint-Lazare n’est pas pauvre en brasseries. Citons les deux plus connues : Mollard au 115 de la rue Saint-Lazare, et Garnier, juste à côté au 111.IMG_2989

Ambiance Art-Déco chez Garnier pour une carte qui laisse une large place aux produits de la mer. Cette vénérable maison appartient à la famille Menut (La Grande Cascade, Chez Georges…). Une valeur sûre, à laquelle on aurait tort de ne pas payer une petite visite lorsqu’on se trouve dans le quartier. Service impeccable.IMG_2985

Garnier
111, rue Saint-Lazare
75 008 Paris
Téléphone : 01 43 87 50 40IMG_2984

Mollard
115, rue Saint-Lazare
75 008 Paris
Ouvert 7j/7, déjeuner et dîner.
Téléphone : 01 43 87 50 22
www.mollard.frIMG_2987

Une réflexion au sujet de « Lazare (Eric Fréchon) Paris 8 »

  1. Je vous sens moyennement convaincu, que ce soit par la cuisine, la salle ou le buzz… Par contre, oui, oui, oui pour GARNIER, un établissement magnifique avec un service de classe et des produits comme je souhaiterais en trouver plus souvent ici…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


− neuf = 0